Bannière Pronanut RDC

Enquête de couverture de la supplementation en vitamine A en RDC

Depuis 2005, quelques enquêtes de couverture pour valider les couvertures obtenues après les campagnes de suplementation de masse   ont été réalisées Certaines enquêtes  de couverture sont d’envergure nationale et d’autres d’envergure zonales ou provinciales.

  •     En Août-Septembre 2005, une enquête fut menée par l’Ecole de Santé Publique de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) pour déterminer le taux de couverture de la campagne de mai 2005 dans trois zones de santé.
  •      Pour l’année 2006, une autre enquête fut menée par le Département de Démographie de la Faculté d’Economie de l’Université de Kinshasa en vue de valider les résultats obtenus lors de la première phase du mois de mai 2006 sur le plan national. 
  •      En 2010, après la deuxième phase, ce fut  l’Institut  National de la Statistique  (INS) de mener une enquête de couverture post campagne de masse d’envergure nationale pour valider la couverture obtenue au niveau national. 

                                                                                                       CVA

  • Depuis lors, d’autres enquêtes de couverture ont été menées dans le pays,  au niveau de certaines zones de santé dans le cadre du projet  des enfants difficiles à attendre « Hard To Reach », projet appuyé par HKI. Dans le cadre de ce projet, 25 zones de santé ont été identifiées et furent  regroupées sous la stratégie des enfants difficile à atteindre (Hard To Reach). Dans ces zones de santé, une étude formative fut  menée en vue d’identifier les barrières et motivateurs à la supplémentation en vitamine A. Les résultats ont permis de développer une stratégie de communication 
  •     Au cours de la première phase de la campagne de supplémentation 2012, des activités ont été mises en œuvre  dans six zones de santé de faible performance de deux provinces : Bas Congo et Kinshasa. Ces  zones  sont : Bandalungwa, Kitambo,  N’djli, Nsona Mpangu, Nzanza et Matadi. A l’issue de cette deuxième phase  de la campagne de supplémentation  vitamine A, il a mené une enquête de couverture,  utilisant pour la première fois  Episurveyor  dans les six zones de santé en vue de  valider les couvertures obtenues.
  •     En 2013, après la deuxième phase  de la campagne vitamine A 2013, une autre enquête de couverture utilisant MAGPI sur téléphones mobiles fut menée dans six  zones de santé  du District du Tanganyika ( Province du Katanga)  où était  mis en œuvre les interventions dans le cadre du projet de la stratégie de recherche  des enfants difficiles à atteindre « HARD TO REACH »
  •     En 2014,  à l’issue des   Journées de Santé de l’Enfant (JSE) organisées dans la Province du Bas Congo et dans certaines zones de santé du Katanga, une enquête post campagne de couverture est entrain d’être réalisée dans toute la Province du Bas Congo en utilisant les SMART Phone avec ONA.